VENI VINO VICI
VENI VINO VICI

L'Australie

Avant le départ...

Alors là, il est clair que c'est le pays que mes papilles attendent de pieds fermes depuis que nous avons dû renoncer à l'Afrique du Sud!

La réputation des vins australiens n'est plus à faire; surement le meilleur terroir et climat des "nouveaux" pays producteurs de vin. La sécheresse est un point noir pour cette culture mais leurs techniques d'irrigations sont bien au point. Je sais que l'image des vins grossiers australiens est révolue mais je n'en ai pas eu souvent la preuve.

En France, toute la diversité des régions est masquée sur les étiquettes par une appellation "South-East Australia", ce qui reviendrait à écrire simplement "France" sur nos vins. Il nous faut donc nous rendre sur place pour comprendre cette diversité. 

L'Australie possède une palette de vins très large avec autant de cépages: Cabernet sauvignon bien sûr, le fameux shiraz (le nom qu'ils donnent à notre syrah) qui peut prendre de belles allures de côtes du rhône épicés comme celles d'un beaujolais gourmand, le pinot qui lui fournit un vin différent des bourgognes car ils possèdent tout de même moins du fraicheur, le chardonnay, sauvignon et autres semillon ou viognier... bref quasiment autant que dans notre cher pays avec une forte influence de nos plus grands producteurs (Chapoutier en tête de ligne). J'ai noté lors de mes lectures une particularité qui est le Tokay fortifié dans la région de Victoria que je serais curieux de goûter.

Que va donner un chardonnay dans une région chaude et aux sols si différents que celui de la Bourgogne? Les blancs ne vont-ils pas être trop gras? Les rouges ne risquent-ils pas d'apporter une chaleur désagréable en bouche?  

Je m'attends à être surpris parfois jaloux de leurs productions... mais pour être un poil provocateur, je pense aussi que la grande majorité de leur vin sont et reste pour eux une valeur marchande donc stéréotypé pour le marché international: plus sucré, doux et moins taniques, sans oublier ce manque de fraîcheur du à la météo. Vais-je me planter lamentablement? Je l'espère! Nous avons malheureusement en France trop l'occasion de confondre le vin australien avec ceux que nous trouvons dans le commerce à bas prix. Depuis 15 ans, l'Australie a redoublé d'efforts sur les vins de qualité, possède une multitude de petites propriétés (surtout dans le Victoria), se concentre plus sur l'état des sols par rapport au cépages plantés et profite de l'étendue de son pays pour aller produire des vins dans les zones plus fraîches (Australie occidentale). Depuis les premières vignes plantées en 1780, l'Australie a eu le temps de se renouveler et de proposer de plus en plus de vins fins. Un de mes regrets anticipés sera de ne pas visiter les vignobles de Tasmanie faute de temps et bien sûr du Sud Ouest, faute de beaucoup de temps! Mais c'est compliqué de visiter un pays 14 fois plus grands que la France!

Après le départ... d'Australie

Depuis 15 ans, l'Australie a redoublé d'efforts sur les vins de qualité, possède une multitude de petites propriétés (surtout dans le Victoria), se concentre plus sur l'état des sols par rapport au cépages plantés et profite de l'étendue de son pays pour aller produire des vins dans les zones plus fraîches (Australie occidentale). Depuis les premières vignes plantées en 1780, l'Australie a eu le temps de se renouveler et de proposer de plus en plus de vins fins. Un de mes regrets anticipés sera de ne pas visiter les vignobles de Tasmanie faute de temps et bien sûr du Sud Ouest, faute de beaucoup de temps! Mais c'est compliqué de visiter un pays 14 fois plus grands que la France!

 

L'Australie compte plus de 2 400 domaines répartis dans 65 régions viticoles à travers le pays. Les régions viticoles australiennes produisent plus de 100 cépages différents, et plus de 30 millions de verres de vins australiens sont consommés chaque jour dans le monde. Certaines vignes australiennes datent des années 1850 et figurent parmi les plus vieilles du monde.


Nous avons donc visité et plus encore les régions vinicoles suivantes :


-       HUNTER VALLEY (séjour trop succinct pour être didactique mais divertissant)

 

-       YARRA VALLEY et GEELONG (un seul vignoble mais quel vignoble !)

 

-       MC LAREN VALE, BAROSSA VALLEY et ADELAIDE HILLS (on a pourtant marché longtemps mais un seul wine tasting)

 

Je précise que nous avons choisi les vignobles de façon aléatoire selon qu’ils se trouvaient sur notre chemin, que le nom nous plaisait ou qu’une récente rencontre nous en ait vanté les arômes. Notre regard sur le vin de ces régions est donc totalement arbitraire et nos avis ne pourraient être exhaustifs… c’est le destin qui nous guidé vers eux à moins que cela soit Bacchus pour les plus croyants !


Seulement quelques vignobles parmi ces régions en oubliant la Clare Valley, la Tasmanie, Mornington Peninsula… nous n’avons donc bu qu’une minuscule goutte de la production de vin australien, placé 5ème au rang mondial. Pourtant, sans pour autant avoir pris des notes à haque reprise, nous avons consommé une quantité honorable de vin que cela soit en amoureux ou lors de notre séjour à Sydney chez notre amie Marcha. Nous avons don développé une petite connaissance du vin en Australie par la visite de vignoble mais aussi de manière empirique au quotidien.


Nous avons ainsi constaté que chaque région a sa spécialité ou son cépage favori mais l’ambiance de dégustation est assez similaire. Ici, on est accueillis avec le sourire accompagné d’un « Hey guys, what’s up ? » et on n’a pas le temps de répondre que le verre est déjà rempli avec le premier vin d’une longue liste. En effet, la plupart des vignobles possède une large gamme de vins et sont heureux de vous les faire goûter parfois à une vitesse grand V ! Les gens sont pro et connaissent leur vin, l’histoire de leur vignoble et plus si affinité. Il faut dire que l’Australie a révolutionné sa propre production depuis les années 80 ; jusqu’alors, l’Australie produisait essentiellement des vins de grande consommation pour le marché mondial. Aujourd’hui, on trouve des vins d’une finesse comparable (même si comparer un vin avec un autre est une idée stupide) avec les vins d’Europe. Ainsi, les wine tasting australiens sont de véritable moments de plaisir dans des cadres soignés même si le revers de la médaille qui est l’afflux de touriste (backpackers comme nous mais surtout tour operator principalement de clientèle asiatique, indigènes de la plus proche cité…) est indéniable. Une nouvelle approche qui apporte de beaucoup de surprises et c’est tant mieux !


L’Australie possède donc une viticulture moderne et travaille tous les jours pour ne pas avoir de véritable identité monocorde. Même au sein d’une région, chaque vignoble va imposer son style… ici l’appellation n’est pas contraignante c’est le moins que l’on puisse dire. Un vin étiqueté « South of Australia » peut contenir du ou un assemblage de vin issus d’un grand quart sud-est du pays c'est-à-dire environ 4 ou 5 fois la France). De plus, les influences du passé leur permette de faire pousser une multitude de cépages différents (tous les classiques français, italien, espagnol, allemands mais aussi américain ou même encore des cépages inconnus du grand public comme le Monastrell ou le Tramina. Ici tout est possible !

Enfin, parlons de sa consommation de tous les jours. Les australiens adorent le vins mais comme tous les alcools, c’est un produits onéreux à cause des taxes (points commun à tous les pays que nous avons visités jusque là… bien heureux les buveurs de pinard en France !). La première bouteille correcte se monnaie aux alentours de 25$ soit 16€. Aussi, on achète le vin dans les liquore store qui vous proposent des « Buy 2 get 1 free » ou « 1 bouteille 25$, 2 pour 40$ ». Il existe aussi de façon plus répandue qu’en Europe le principe des clubs (comme le Savour Club en France) qui fonctionne comme les éditions Atlas, c'est-à-dire qu’on est adhérent à un club qui sélectionne des vins et vous en envoie une quantité minimum d’office chez vous contre un bon prix.


Vous l’aurez compris ici comme ailleurs le vin est un business et un produit qui remplit les poches de l’état mais qui suscite un véritable intérêt et amour de la population. Le vin australien a bien évolué pour notre plus grand plaisir.

Remarque : Nos coups de cœur que cela soit pour le moment passé ou la qualité perçue seront symbolisés par VVV.

 

A LIRE : nos différentes dégustations dans les régions suivantes :


-       HUNTER VALLEY

-       YARRA VALLEY & GEELONG

-       MC LAREN VALE, BAROSSA VALLEY & ADELAIDE HILLS

 


A lire aussi :

http://www.inrap.fr/Archeologie-du-vin/Histoire-du-vin/Periodes-moderne-et-contemporaine/L-histoire/Echange-et-commerce/p-13384-Le-developpement-de-la-vigne-en-Australie.htm

http://lapassionduvin.com/phorum/read.php?7,676614,684098

DONNEES CLEES:

 

5e producteur mondial

 

180 000 ha planté