VENI VINO VICI
VENI VINO VICI

Plus jamais ça!

Choisir ses destinations est peut être un soucis de privilégiés mais ça n'en reste pas moins un casse tête pour ne pas dire noisettes!

 

1. Evidemment, le pinard avait son mot à dire mais cette facette de notre périple n'est pas difficile à intégrer puisque le vin se produit dans les plus belles régions du monde. 

 

2. Nous voulions aussi profiter d'un tel voyage pour aller là où nous aurions plus de mal à retourner dans nos futurs voyages (je pense à l'ile de Paques, à la Nouvelle-Zélande...) et pour visiter les amis/famille loin de France (ex: mon père en Thaïlande)

 

3. Le budget a aussi son mot à dire. Nous avons abandonné la Mongolie et les Galapagos pour cette raison. Mais nous avons craqué pour les Maldives, Miami et New York car le billet tour du monde ne coûtait pas plus cher avec ou sans ces destinations! Bien sûr le budget s'en ressentira par le coût élevé de la vie sur place.

 

4. Choix personnels. Par exemple, l'Inde était le grand rêve d'Holly alors quand j'ai appris qu'il y avait du bon vin j'ai dit banco! De plus, cette destination possède un côté fascinant, qui effraie et excite en même temps.

 

5. La météo était aussi importante dans nos choix mais elle a surtout défini la date de départ. En effet, nous avons arrêté nos activités professionnelles en juin mais si le départ avait eu lieu à cette période, nous aurions subit les moussons en Inde, pas de vendanges, pas de nouvel an à Sydney... nous avons donc décalé notre départ.

 

6. Enfin, nous avons aussi sélectionné les régions que nous ne connaissons pas déjà. Par exemple, j'ai eu la chance d'être déjà allé dans la Napa Valley, incontournable pour découvrir les vins hors d'Europe.