VENI VINO VICI
VENI VINO VICI

The world is wine!

Une foule de raison nous a poussé à mettre un accent particulier à notre voyage sur le vin: la passion, l'intêrét des gens pour cette boisson aux bienfaits indéniables, la géolocalisation des vignobles dans le monde qui semble parfaitement adaptée à des vacances de rêves, l'ivresse, la diversité des cultures qui rend passionnante la découverte...

Des raisons, il y en donc moult mais je ne pourrai pas cacher mon ignorance face aux vins étrangers qu'il fallait que j'estompe. Au Tire Bouchon (bar à vin dans lequel j'ai sévi autrefois), beaucoup de clients me demandaient pourquoi je ne proposais pas de vins étrangers, ce à quoi je leur répondais tête basse: "tout simplement parceque j'y connais un beignet".

Certes j'avais déjà bu un Gallo californien, un concha y toro chilien trouvés subtilement dans le rayon attrayant des saveurs d'ailleurs d'un supermaché dont je tairai le nom (nom qui lui conveint parfaitement puisque on y choisit son vin comme on choisit un numéro à la roulette) mais de là à dire que j'avais su apprécier la finesse des vins exotiques, il y avait de la route. Bref, j'ai donc choisi de ne vendre que des vins français par soucis de crédibilité.

Ce voyage est pour moi l'occasion d'aller plus loin dans mon apprentissage sans me fier aux seuls livres qui ornent ma bibliothèque vinicole et qui prennent plus la poussière que les bouteilles que j'essaie de garder dans ma cave.